""
Claudia Solal & Benoît Delbecq
Scène des Douves
samedi 1 juillet 2017 - 16:00
< retour

Née à l’automne 2013, la collaboration artistique entre Claudia Solal et Benoît Delbecq fut une évidence. C’est en novembre 2015, à l’occasion d’une tournée organisée par l’association The Bridge à Chicago avec le quartet Antichamber Music, autour de poèmes de James Joyce (avec la bassoniste Katie Young et la violoncelliste Tomeka Reid), que les premiers concerts ont lieu ; de retour en France, ils décident de poursuivre en duo, et se retrouvent pour enregistrer des chansons imaginaires et improvisées à partir de textes de Claudia, aux titres évocateurs : No sake tonight, Inner otherness, Burning green, Ultimate embrace… Il nait de cette alchimie singulière un chant cosmique et hors du temps, jouant de toutes les transparences, une musique impétueuse et puissante, profondément intuitive, mouvante, émouvante. Ils se produiront pour la première fois sur scène en duo, ce 1er juillet.

Distribution
Claudia Solalchant

Chanteuse, auteur-compositeur, improvisatrice, Claudia Solal se produit depuis près de 20 ans en France et à l’étranger sur les scènes et festivals les plus prestigieux. Ses collaborations sont nombreuses.

Après ses deux premiers disques très remarqués « My own foolosophy » (quartet avec Baptiste Trotignon, 1998), et « Porridge Days » (duo avec Benjamin Moussay, 2005), elle sort « Room Service » en 2010 (ffff télérama), avec son quartet Spoonbox. Elle travaille actuellement en trio avec Didier Petit et Philippe Foch (les Voyageurs de l’Espace), en duo avec Sylvain Kassap, dans le duo Equivoxe avec Valérie Philippin, l’orchestre Danzas de Jean-Marie Machado, le trio de Jean-Marc Foltz avec Régis Huby, dont le disque Eleanora Suite est paru en 2015, et prépare également plusieurs projets de création du duo au sextet. Sortira en 2017 un troisième opus en collaboration avec Benjamin Moussay, Butter in my brain.

Par ailleurs, enseigne depuis 1998. Elle dirige la classe de chant jazz au CRR de Strasbourg depuis 2005, elle donne de nombreux stages et master classes.

Stéphane Carini a écrit : « Voilà…Voilà pourquoi j’aime Claudia Solal ! Parce que sa voix est le creuset kaléidoscopique de son univers ; que cet univers est une alchimie de très apparents contraires ; parce que se mêlent en son chant risque et distanciation, exigence et sensualité, intimité et fraîcheur…».

© Alexandra Le Bon

Benoît Delbecqpiano

Pianiste et arrangeur, c'est un de ces aventuriers du son, de ces créateurs qui font que le jazz est toujours en mouvement. Adepte du piano préparé et des effets électroniques il n'a eu de cesse de multiplier les collaborations multidisciplinaires avec le collectif Hask, Kartet, Thôt, The Recyclers, Silencers et bien d'autres.

En 2010 son album "The sixth jump" était consacré comme l'un des dix albums jazz de l'année par le New York Times. "Crescendo in duke" est le dernier projet ambitieux de Benoît Delbecq ; celui de rendre hommage au maître Duke Ellington en se réappropriant un répertoire peu connu du compositeur (des années 50 à 70).

Delbecq a reçu le Prix Jeunes Affiches de la SACEM avec le groupe Kartet en 1995, le Prix de la Villa Médicis Hors-Les-Murs 2001, le fellowship de la Civitella Fundation de New York en 2009, et a reçu en 2010 un double Grand Prix International du Disque (Académie Charles Cros) pour les disques "The Sixth Jump" et "Circles and Calligrams" (Songlines, 2010)