Programmer ou faire une programmation. Le Larousse nous dit, « Mettre une oeuvre, une émission, un spectacle, etc., au programme d'une salle de cinéma, d'une chaîne de télévision, d'une station de radio », ainsi que « Établir à l'avance une suite d'opérations ; planifier, déterminer à l'avance le moment et les modalités d'une action ».


C’est sûrement un peu des deux qu’il nous a été demandé de faire pour établir une programmation comme celle du Wolfi Jazz. Un festival qui célébrera sa 8e édition en 2018 et qui est en passe de se rapprocher de l’âge de raison. Un festival qui grandit, et qui est devenu un festival majeur de l’Est de la France. Mais comment faire? Comment construire sans défaire, comment mettre sa patte sans copier ou comment voir les choses d’un oeil diffèrent ? Notre passion s’enrichit au fil des ans et contribue à affiner notre connaissance des arts et des musiques diverses. Notre crédo repose principalement sur l’habillage musical d’une soirée en trouvant des synergies dans la diversité des musiques et dans la compatibilité des univers. Certains les trouveront peut-être parfois éloignées en styles mais elles seront pourtant toujours proches dans l’âme. Nous avons imaginé conjuguer l’invitation d’artistes venus de tous horizons et de toutes origines avec ceux établis en France et dont nous sommes fiers.


Les têtes d’affiche nous feront ainsi voyager de la Corée du Sud (Youn Sun Nah) à Israël (Avishaï Cohen ou Asaf Avidan), d’Angleterre (Charlie Winston) aux Caraïbes (Anthony Joseph) et de la France (Biréli Lagrène) au Mali (Fatoumata Diawara).
Notre rôle au-delà de proposer des artistes de renommée internationale est aussi de présenter – avec le concours de la SPEDIDAM - les musiciens qui sont d'ores et déjà l’avenir du Jazz comme le pianiste indonésien de 15 ans Joey Alexander, la jeune bassiste polonaise Kinga Glyk ou le saxophoniste franco-tunisien basé à New-York Yacine Boulares.

Au 21e siècle le Jazz se nourrit et se réinvente au contact des cultures du monde entier… c’est ce que nous avons essayé de montrer à travers le prisme de la programmation du Wolfi Jazz 2018.
Notre recherche de sincérité en matière de programmation est constante. Nous espérons vous avoir conquis !

Jean-Noël Ginibre, programmateur du festival / gérant de Loop Productions

Capture d’écran 2018-05-29 à 11.26.40